Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Apprentissage avec les Jeux Épistémiques Numériques

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / REARTH

Présentation du jeu Rearth

Le jeu Rearth a été conçu à destination d'élèves de premières et terminales STI. L'univers du jeu est à la croisée de la science-fiction, de la robotique et de l'exploration d'exoplanètes. Il permet à la fois, de travailler individuellement et en groupe de 3 à 4 élèves. 

Mélangeant réalité réel et virtuelle, il permet de faire travailler les élèves sur différents domaines tels que l'algorithmique, l'enseignement de la programmation, la robotique, les calculs de trajectoire et de développement durable. 

La durée du jeu peut varier mais majoritairement son déroulement se réalise sur 4 semaines via 2 à 4h de séance par semaine. 

 

Six missions ont été envisagées

 
A ce jour, seulement deux missions ont été développées : Mission 0 et la Mission 3. 

 

Synopsis

Année 2215. La terre est contaminée et non viable après une guerre atomique et chimique sans merci. Certains survivants ont pu fuir sur Mars à bord de vaisseaux spatiaux et ont trouvé refuge dans une ancienne installation martienne. Les survivants manquent de ressources, de nourriture, d’énergie. Ils décident de partir à la recherche d’une exoplanète où l’espèce humaine pourrait se réinstaller. Pour cela ils
disposent d’un télescope, de données collectées sur des planètes, de robots-sondes disséminés dans l’espace. Chaque joueur (explorateur) est un des survivants sur Mars réparti au sein d’équipes d’explorateurs (équipage). Chaque équipage contrôle un vaisseau spatial avec un véhicule terrestre, des robots, des sondes, des capteurs, un atelier mécanique et électronique.

Mission 1 :

Cette mission se déroule en deux phases : une première phase où l’élève collecte à l’intérieur de l’observatoire des critères et des informations sur les planètes afin d’analyser ensuite les données sur les planètes qui pourraient être candidates à l’installation de la colonie. Chaque élève fait une recherche individuellement pour définir les éléments caractéristiques importantes. Il hiérarchise les différents critères et les partage avec le groupe afin de proposer au chef d’état major une version commune de la liste de critères. Dans une seconde phase il s’agit de choisir une planète candidate à l'installation des humains survivants sur mars à l’aide d’un catalogue de planètes qui a subit des dégradations, les élèves devront calculer des éléments manquants du catalogue à partir d’une feuille de calcul de tableur et les reporter dans le catalogue. Une troisième phase à développer devrait permettre à chaque équipage de proposer une planète à l’ensemble de la classe.

 

Mission 3 :

 

Le vaisseau principal est en orbite en approche d’une planète classée comme potentiellement habitable. A bord de ce vaisseau, il y a plusieurs milliers d’individus en attente de nouvelles ressources sur une nouvelle planète, et seulement une dizaine d’individus ont été désigné comme explorateurs.

 

Les joueurs incarnent les explorateurs qui resteront à bord du vaisseau tout au long de cette mission. Les élèves de STI2D option SIN, sont considérés comme ayant déjà des compétences en algorithmique mais doivent en acquérir de nouvelles dans le champ des Enseignements Technologiques Transversaux au travers d’échanges avec une des 3 communautés que sont les bâtisseurs, les technologues et les énergéticiens. Cette mission a pour objectif de récolter et analyser un maximum d’informations sur la planète afin de déterminer collectivement, la meilleure localisation pour la construction d’une base. Cette mission se déroule en 3 étapes. Lors de la première étape, chaque élève est responsable de l’exploration d’une partie de la planète. Pour cette phase d’exploration, les élèves disposent d’une sonde déjà en place sur leurs terrains. Leur premier objectif est de la programmer afin qu’elle recouvre de capteurs la plus grande surface possible. Ils doivent consulter le journal de bord de la sonde afin de suivre au mieux sa progression mais également effectuer des observations afin d’anticiper les aléas du parcours de la sonde.La seconde étape consiste à exporter les données collectées par les capteurs, à effectuer des analyses et à filtrer ces données. La dernière étape a pour objectif de mettre en commun l’ensemble des résultats des équipages et de débattre afin de déterminer le terrain le plus approprié aux besoins de tous. Chaque communauté communique tout au long de la mission à ses membres, l’utilité des différentes ressources en se basant sur leurs propres intérêts, l’objectif final restant cependant de trouver le meilleur compromis lors de la dernière étape de débat.

Documents à télécharger pour le jeu Rearth Mission 3 :